cropped-tdp-simone4.jpgMANDAT

Le Laboratoire a été fondé pour produire les textes de Eugénie Beaudry, également directrice artistique de la compagnie et metteure en scène. L’urgence d’explorer des moyens de raconter des histoires modernes et d’en extirper toute leur théâtralité est un moteur de création. L’auteure, provenant à la fois des milieux du théâtre et de la danse contemporaine, veut transposer sur scène en images une parole pleine de questionnements et de réflexions sociales. Faire parler ceux qui n’ont pas de voix fait aussi partie de ses préoccupations. Le Laboratoire est là pour réunir des créateurs de différents horizons ayant un vision artistique éclatée et puissante. Il en résulte des spectacles uniques, chargés d’une parole riche et d’un univers propre à chaque création. Le travail d’équipe au sein de la compagnie est fondamental. Aller à la rencontre de l’autre et établir des ponts entre artistes sont des sources d’inspiration inépuisables. Le Laboratoire trouve son fondement dans un travail de texte approfondi qui cherche le mot juste au sein d’une mise en espace précise et évocatrice qui laisse beaucoup de place au silence et au non-dit. Chaque spectacle a son propre rythme, son vocabulaire, ses conventions. Que ce soit à partir d’anecdotes, de faits historiques ou de personnages, le mode de création du Laboratoire s’inspire d’abord de l’humain dans tout ce qu’il a d’intangible et d’imprévisible. Au-delà du « message » véhiculé à travers un texte, il y a d’abord des personnages, des humains, et au-delà de tout : un sens à chaque chose. Le Laboratoire accorde également la priorité aux conditions de travail des artistes.

HISTORIQUE

Le Laboratoire, théâtre de (ré)création contemporaine, est une compagnie de création fondée en 2009 par la comédienne, auteure et metteure en scène Eugénie Beaudry, diplômée en interprétation au Collège Lionel-Groulx en 2003. Collaboratrice de longue date du chorégraphe Dave St-Pierre, elle a participé aux créations La Pornographie des âmes, Un peu de tendresse, bordel de merde et plus récemment Foudres. On a pu la voir également dans les séries Belle-Baie I à V, O’, Unité 9, Il était une fois dans le trouble, Nouvelle Adresse, Yamaska, et au cinéma dans les films Demain, Polytechnique, 10 et demi, Laurentie, Gabrielle et plusieurs autres.

En 2009, la première création de la compagnie, Humanfleisch, remporte le prix de la meilleure création théâtrale au Festival Fringe, prix accompagné d’une bourse du Cirque du Soleil. En 2011, la création Gunshot de Lulla West, écrite et mise en scène par Eugénie Beaudry, est présentée au théâtre Prospero. Robin-Joël Cool remporte le prix d’interprétation au Gala des Cochons d’or pour son rôle du démesuré Jessy White. Cette pièce a connu un franc succès populaire et critique. En 2014 est présenté Le Trou, texte et mise en scène d’Eugénie Beaudry. Les comédiens Édith Arvisais, Joseph bellerose, Yannick Chapdelaine, Isabelle Guérard et Mariane Lamarre incarnent des personnages démunis devant la fermeture de l’usine locale. Le Laboratoire théâtre a reçu une subvention du Conseil des arts du Québec pour la production du spectacle Le Trou en 2014.

Eugénie Beaudry est admise comme membre du Centre des auteurs dramatiques (CEAD) en janvier 2015.Lancement TDP- 1

Lors de la première saison orchestrée par Claude Poissant au Théâtre Denise-Pelletier, le Laboratoire théâtre présentera en avril 2016 Simone et le whole shebang, un texte de Eugénie Beaudry, dans une mise en scène de Jean-Simon Traversy, avec Vincent Bilodeau, Louise Bombardier, Robin-Joël Cool et Eugénie Beaudry.